Paroisse Saint-Pierre de l’Océan
http://saint-nazaire-briere.catholique.fr/Chemin-de-Croix?lang=fr
      Chemin de Croix

Chemin de Croix

Sur un texte de Guy Gilbert



Texte du Père Guy Gilbert - Photos en l’église
de Saint-Nazaire.


Nous vous proposons ce chemin de croix, à lire et méditer chez vous.

- 1 Jésus est condamné à mort
- 2 Jésus est chargé de sa croix
- 3 Jésus tombe pour la première fois
- 4 Jésus rencontre sa mère
- 5 Simon de Cyrène porte la croix derrière Jésus
- 6 Véronique essuie la face de Jésus
- 7 Jésus tombe une deuxième fois
- 8 Jésus rencontre les femmes de Jérusalem
- 9 Jésus tombe pour la troisième fois
- 10 Jésus est dépouillé de ses vêtements
- 11 Jésus est cloué sur la croix
- 12 Jésus meurt sur la croix
- 13 Jésus est détaché de la croix et remis à sa mère
- 14 Jésus est mis au tombeau et ressuscité le troisième jour

Si tu souffres, si tu es dans la merde, si tout va mal pour toi, si ton amour s’est barré, si ton meilleur ami t’a trahi, si tu es malade, si tu es handicapé, si tu es seul, si... (Mets ici ce que tu vis de dur), alors, ensemble, on va faire ce Chemin de Croix.

Si tout va bien pour toi, si tu as un amour et un travail, si ta forme est superbe, si l’horizon s’éclaire pour toi, si ta vie est un conte de fées, je t’en prie, faisons ensemble le Chemin de Croix.

T’es pas con. Tu sais bien que la souffrance peut t’atteindre n’importe quand et n’importe où. Vis ce Chemin de Croix avec tous ceux et celles qui n’ont pas ta chance.

La souffrance, je connais ... Mon méfier d’éducateur et ma mission de prêtre me mettent, depuis trente-deux ans, au cœur de la souffrance humaine et je pète de joie.

« Anormal, ce mec », diras-tu.

« Non, pas du tout. » Car je vois toujours se profiler la flamboyance de la Résurrection.

Et je sais qu’il me faut passer par la souffrance. Mystère total, pour moi d’abord.

Mon méfier d’éducateur est de soulager la souffrance. Ma mission de prêtre est de donner le pardon du Christ qui efface, magnifie, purifie toute souffrance. D’où ma joie !

Ma force invincible, c’est de croire plus que tout qu’il a souffert au-delà de l’imaginable pour moi, pour toi. Ça me remet debout, toujours. Ça me donne une puissance vitale qui dynamise mes vieux os de soixante-deux ans.

Aucun découragement durant cette longue lutte ; dans ce Chemin de Croix permanent où l’Église m’a demandé de vivre au contact de jeunes qui souffrent au-delà du possible.

Un chrétien doit trouver dans la souffrance et l’épreuve des motifs d’aller plus haut, plus loin, plus profond. Avec le Christ.

La Croix est l’emblème du chrétien. « Inadmissible », disent ceux et celles qui voient simplement un mec torturé achevant sa vie dans d’atroces souffrances bâtir déjà ici-bas, au milieu de multiples croix, le paradis de l’Amour.

J’y cours, toi aussi. Nous y allons tous et toutes. Ce Chemin de Croix nous y aidera.
Avec un de mes loubards super baraqué, je me baignais dans une piscine.
D’un seul coup j’aperçois, tatouée sur son dos musclé, une magnifique page d’Évangile. Autour d’une croix qui couvrait entièrement ses muscles d’Apollon, on pouvait lire distinctement : « il a souffert avant moi. »

Je ne lui en ai jamais parlé. Mais d’un seul coup, sachant son parcours terrible de combattant où je l’avais suivi de prison en prison, je comprenais qu’il avait appris, à travers une enfance et une adolescence terrifiantes, que sa souffrance n’avait jamais été inutile. Parce qu’il l’avait portée avec Celui qui lui avait dit, sans doute dans le secret de son cœur et d’une cellule, qu’il était l’Amour et qu’il était toujours là quand il souffrait, désespérait et n’en pouvait plus. Là, en priorité absolue.

Le Chemin de Croix n’a pas d’autre but que de suivre le Christ dans Son calvaire. Et d’aller au-delà de cette souffrance insupportable.
Allons au-delà ensemble.

Et tu verras au bout la lumière qui te transfigurera ...
Croix sublime qui me donne chaque jour la force pour me dépasser. A aller de l’avant, en voyant sans cesse en moi, en toi cette lumière de la Résurrection qui m’appelle, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, à donner tout, pour bâtir déjà ici-bas, au milieu de multiples croix, le paradis de l’Amour.

J’y cours, toi aussi. Nous y allons tous et toutes. Ce Chemin de Croix nous y aidera.

Fin du chemin

1- JESUS EST CONDAMNE À MORT

Ce Mec avait tout donné, tout offert.
Il avait parlé d’Amour, vécu l’Amour, guéri des malades et des cœurs innombrables. Les petits, les pauvres, les chômeurs, les SDF, les étrangers, les sans-papiers, c’était Sa priorité. Et on L’accuse de toutes les saloperies. Il était tout simplement en priorité du côté des perdants.
Et ça, les curés de son temps, les juges, les flics le trouvaient intolérable. Pas besoin d’ajouter que ceux et celles qui avaient l’argent et la puissance trouvaient absolument aberrant que le Christ clame : « Bienheureux les pauvres, les exclus, les oubliés, les rejetés de la terre parce qu’ils seront les premiers dans le Royaume de Dieu. »
Alors, direction la boucherie. On va te faire passer l’envie de penser que le plus petit de tous les humains est le plus grand aux yeux de Ton Père ..

Station 1
Prions pour les victimes d’abord. Ceux et celles qui ont été agressés, violés, volés, traumatisés à vie. Ils sont les préférés de Dieu.
Prions pour tous ceux et celles condamnés à mort dans le monde. Et qui attendent des jours, des mois, des années dans des cellules, la piqûre qui mettra fin au supplice qui, selon nous, leur fera expier leur forfait.
Ils ont commis souvent des crimes horribles, OK ! Mais attendre ainsi leur supplice est inhumain. Je suis absolument contre la peine de mort sur terre.
Le pire des criminels, quoi qu’il ait fait est fils ou fille aimé(e) de Dieu.
Prions pour ceux et celles qui savent, à travers la maladie terrible qui les a frappés que l’échéance est programmée dans le temps.
Prions spécialement pour les jeunes atteints du sida. Rien de plus terrible que cette mort inéluctable quand on a vingt ans et qu’on apprend après avoir fait l’amour, que ce moment merveilleux signe irrévocablement la fin d’une vie.

2 - JÉSUS EST CHARGÉ DE SA CROIX

Imaginez cette croix lourde qu’il porte. IL avait été battu auparavant. Son sang avait coulé longtemps. Des épines d’Orient particulièrement longues avaient été enfoncées sur Sa tête. Épuisé, il doit porter lui-même instrument de Son supplice.
Il portait nos maladies (cancers, handicaps multiples, souffrances). Il s’était chargé de nos douleurs (de cœur, d’égoïsme, de racisme, de haine, de refus de pardonner ..) (Isaïe 53. 4).
Il a tout porté. Toi, moi. A chaque souffrance que tu vis, Il est là, en toi, sans problème. Si on ne le sait, on la porte avec Lui. Et c’est merveilleux. Si on ne le sait pas, on se révolte. Et c’est dingue.

Prions pour dire au Christ : « Aide-moi, je T’en supplie. » Et n’oublions jamais : Il nous donnera toujours la force. Il suffit de L’appeler :« Viens, je T’en supplie ..
Et puis cette phrase qui m’a donné toujours une force pas possible : « Déchargez-vous sur Lui de tous vos soucis. Il prendra soin de vous » (1Pierre 5, 5).
Quand on sait que le Seigneur nous donnera toujours la force, quoi qu’il arrive, dans quelque tentation que ce soit, dans toute souffrance qui nous arrive, on peut vivre apaisé, serein, avec la joie de savoir que notre croix, il la porte toujours avec nous.

3 - JÉSUS TOMBE POUR LA PREMIÈRE FOIS

Normal, il est épuisé. Mais tout le monde s’en fout. Qu’il aille au supplice debout ou à genoux, qu’on en finisse.
Il est écrasé par nos saloperies, tout simplement, Il faut le savoir. Sur terre, notre vocation c’est l’Amour. Tout ce qui va contre l’Amour nous fait nous écrouler.
Station 3

Prions pour nous d’abord qui tombons si facilement. Quand je vois, la nuit, ma journée écoulée, je me dis souvent : « Pauvre de moi, je suis encore retombé dans les mêmes conneries. »
Chute après chute, à condition que tu les mettes face au Seigneur, tu verras, elles diminueront. Parfois même, le défaut que tu bûches avec ténacité devient ta qualité dominante. Et puis, Il te connaît tellement mieux que toi même.
Déverse-Lui tout, soir après soir. Tu verras le punch que tu auras après.

4 - JÉSUS RENCONTRE SA MÈRE

Imagine Sa Mère. Elle L’a porté, fait, cajolé, bercé. Elle L’a vu dire ses premiers mots, jouer avec Ses copains, Se blottir contre elle. Elle a vu l’enfant merveilleux grandir et l’adolescent s’épanouir. Émerveillée. Elle a suivi l’adulte dans son chemin triomphal et mystérieux. Et son Petit est là, éclaboussé de sueur et de sang.
Staton 4

Prions pour toutes les mères Crucifiées, penchées sur les lits de leurs gosses accidentés, malades, handicapés.
Prions pour les mères épouvantées par toutes les drogues qui rendent fantômes leurs gosses et terrifiant le calvaire de ceux et celles qu’elles ont panés et qui s’enfoncent dans la nuit sans fond des rêves inaccessibles et qui tuent..
Pitié pour ta mère que tu ne regardes plus, ne vois plus. Et demande au Seigneur de retrouver en toi celle merveille qui sauvera tout : ton affection, quoi qu’il arrive, vis-à-vis de ceux qui t’ont fait.

5 - SIMON DE CYRÈNE PORTE LA CROIX DERRIÈRE JÉSUS

Un mec revenait des champs. Les flics l’appellent. « Ce Jésus n’en peut plus.
Aide-Le ». Il s’exécute. A travers Simon de Cyrène, pense à tous ceux et celles qui t’ont porté, aidé, soutenu. Toute ta vie est jalonnée de Simon de Cyrène.
Personne ne peut dire : « Jamais quelqu’un dans ma vie ne m’a aidé à porter mes problèmes. Aie toujours au fond du cœur une reconnaissance immense pour celui ou celle qui t’a donné ce coup de pouce qui t’a sorti du fossé et permis de croire que, sans les autres, on est foutu.

Station 5

« Portez les fardeaux les uns des autres et vous accomplirez la loi du Christ. » (Galates 6, 2).
Prions pour ne jamais oublier que le mot « reconnaissance » est un des plus beaux noms de l’amour.
Sache dire merci. Une vie qui est pleine de « merci » est une vie rayonnante.
Prions pour ne jamais pensa que, seul, on se démerde sans problèmes.
Porte les autres. Ils te porteront.
Si tu crois que seul tu te suffis, tu découvriras vite ton isolement et les rancœurs qui t’habitent. La solitude terrible où l’on s’enferme alors nous détruit.

6 - VÉRONIQUE ESSUIE LA FACE DE JÉSUS

Les femmes savent les gestes d’amour mieux que quiconque. Le visage ravagé du Christ l’a vrillée jusqu’au fond du cœur. Alors avec la tendresse infinie qu’une femme sait donner, Véronique essuie le sang et la sueur de Jésus.

Station 6

Prions que nous ayons toujours les gestes d’amour qui sauvent. Toi qui parfois as peur de faire tel geste, fonce et fais-le. On en a ras le bol d’entendre des paroles. Certains gestes suffisent infiniment plus que des mots.
L’autre jour, lors d’un terrible accident, un mec avec moi ne sachant que faire, je lui ai dit :
« Serre la main du mec au volant. » L’accidenté, les jambes broyées, a serré la paluche de mon gars au point qu’il lui a été difficile de mirer sa main lorsque les sauveteurs sont arrivés. Le geste témoigne tellement plus que les paroles.

7 - JÉSUS TOMBE UNE DEUXIÈME FOIS

Le calvaire est loin. L’épuisement du Christ grandit.
Notre existence terrestre est courte et longue à la fois.
Les chutes émaillent nos vies. Les épreuves tombent dru.
Il est déjà tombé deux fois. Il nous relèvera mille et une fois.

Station 7

Prions pour ne jamais dire à son conjoint ou à son môme : « Tu ne changeras jamais. » On peut tuer ainsi l’être aimé.
Pense toujours qu’après la chute on peut toujours se relever.
Et puis regarde-toi. Si t’es clair avec toi, tu sais bien qu’il est facile d’enfoncer l’autre qui tombe, alors que tu retombes toi-même souvent dans les mêmes ornières.
Si tu te trouves toujours de bonnes excuses pour te pardonner essaie de les trouver pour les autres. Tu bâtiras alors un paradis autour de toi. Les êtres de lumière dont nous manquons tragiquement, ce sont d’abord des êtres de miséricorde.

8 - JÉSUS RENCONTRE LES FEMMES DE JÉRUSALEM

Elles sont toujours là. Les mecs se sont tous barrés. Pierre en tête. Jean seul est resté.
Qui reste lorsque tout va mal pour toi ? Pas grand monde.
Et toi, que fais-tu vis-à-vis de celui ou celle qui est en pleine déprime ?
Vas-tu toujours vers le dernier de la classe ou vers le plus brillant, la plus attirante ?
Jésus devait être émerveillé, dans le cauchemar dingue qu’il vivait, de voir ces yeux d’amour qui L’accompagnaient jusqu’au bout.
Qui est la priorité de ta vie ?
Ton regard fraternel va d’abord vers qui ?

Station 8
Prions pour demander au Seigneur une priorité quotidienne pour celui ou celle qui est différent, malade, seul, dépressif, violent.
Quand on sait que le regard du Christ va en priorité absolue au plus petit, au plus démuni. On ne peut que lui demander ses yeux d’Amour.
Demande-Lui chaque matin.
Il te donnera Son regard.

9 - JÉSUS TOMBE POUR LA 3ème FOIS.

y en a marre qu’il retombe encore, le Christ !
Et pourtant, Il nous fait un sacré signe. Il est humain comme moi, comme toi.
Il n’en peut plus comme moi, comme toi.
Alors mets-toi à genoux, comme Lui. Et tu comprendras qu’Il est, jusqu’à la
fin des temps, du côté des souffrants.

Station 9

Prions pour que le Christ nous apprenne à pardonner « 77 fois 7 fois » comme Il nous le dît dans l’Évangile. C’est-à-dire à l’infini.
Nos vies sont faites de pardons à donner et à recevoir. Quand on a compris ça, on a tout compris. ,
Ce verdict terrible de l’Évangile est à méditer sans cesse : « Tu seras pardonné un jour à la mesure de ton pardon donné sur terre. » Implacable.
Sois un être de pardon. Pardonne inlassablement. Pas connement. Mais en laissant à l’autre un espace d’expiation.
Et toi-même, vide tes poubelles intérieures souvent devant un prêtre, pécheur comme toi mais qui a reçu la formidable possibilité, au nom du Christ, de te pardonner tes péchés.
C’est le sacrement vertigineux de la réconciliation. Vas-y joyeusement. Dis tout ce qui est moche. Et tu sortiras neuf comme un poussin. Poussin que la main de Dieu, attendrie par ta faiblesse, portera aux plus hauts sommets.
Dieu a besoin de premiers de cordée.

10 - JÉSUS EST DÉPOUILLE DE SES VÊTEMENTS

A poil. Tout nu. Pour tout être, ce dénuement est terrible. Tous les prisonniers que je connais ont toujours été blessés intérieurement quand, au commissariat comme en entrant en prison, ils doivent se dépouiller de tout.
Je l’ai vécu un jour, dans une prison de Belgique où j’allais visiter des prisonniers. Un surveillant m’a fait enlever tous mes vêtements puisque son zinzin électronique résonnait chaque fois que je repassais sous le porche de contrôle. J’étais furieux, d’abord. Et puis j’ai pensé à tous ceux et celles qui, dans les camps nazis, n’avaient plus d’identité puisque c’est nus qu’on les amenait à l’abattoir.
J’ai pensé aussi au vieil homme qui empuantit ma carcasse humaine.
Cet homme nouveau que nous avons à revêtir sans cesse nous pousse à un combat quotidien.

Station 10
Prions, comme saint Paul pour demander seulement que Dieu nous recouvre du manteau de l’Amour.
Jamais aucun être humain ne pourra t’enlever ce manteau-là.

11 - JÉSUS EST CLOUE SUR LA CROIX

Tant d’êtres sont cloués sur des lits d’hôpitaux. Je pense particulièrement à tous les jeunes sortant de boites les samedis soir et enroulés autour d’un platane, suite à l’abus d’alcool ou de drogue. C’est la plus grande cause de mortalité des jeunes de chez nous.
Je pense aux handicapés, aux malades grabataires, aux anciens dont la carcasse peu à peu ne répond plus.
Je pense aux blessés de l’amour, divorcés, séparés.
Les plus terribles clous sont ceux qui percent notre cœur.
Dire un jour à un être : « Je t’aime » et puis le voir partir avec un(e) autre est la blessure suprême qui nous vrille sans cesse. Partir soi-même après le « Je t’aime » qu’on a si souvent dit, c’est le clou qu’on enfonce, à vie, en l’autre.

Station 11
Prions pour tous les divorcés, séparés, déchirés par cette blessure du cœur qui ne se cicatrise lamais.
Que notre tendresse aille vers eux. Ne les jugeons jamais. Sinon, c’est d’autres clous que l’on enfonce.

12 - JÉSUS MEURT SUR LA CROIX

Il est mort comme nous mourrons. L’heure viendra. Ce deuxième berceau qui est la mort doit être attendu avec sérénité, médité avec passion, tout au long de notre vie.
Pour cela, il faut vivre passionnément aujourd’hui. J’ai vingt-quatre heures pour ça. Si on pratique cette volonté de ne vivre pleinement que ses 24 heures en se foutant totalement d’hier et se fichant éperdument de demain on peut attendre avec un maximum de paix l’ultime rendez-vous dont le Seigneur sait, seul, la date et l’heure.
Ce rendez-vous m’a toujours fasciné. Oh que oui, je bouffe un max le temps qui m’est donné.
Ça ne peut que me mettre en état d’urgence pour aimer pleinement aujourd’hui, comme si tout dépendait de moi. En sachant que, seuls, ma prière et l’Amour offerts dynamiseront toute minute, toute seconde.
« Seul l’ Amour nous rend invincible », a dit un jour Jean-Paul 2. Cet Amour radieux vers lequel je vais et que j’anticipe maintenant me permet de vivre ici-bas dans une joie que nul ne m’ôtera.
Cette dynamique peut illuminer ceux et celles que l’on côtoie et qui cherchent dans la nuit le sens de leur existence.
Station 12

Prions pour demander chaque jour la grâce de bien vivre nos vingt-quatre heures. C’est le sens de la phrase superbe du Notre Père : « Donne-nous aujourd’hui le pain du jour ».

13 - JÉSUS EST DÉTACHÉ DE LA CROIX ET REMIS À SA MÈRE

Tout est fini.
Marie reçoit les restes écartelés de son Fils.
Au dernier instant, Il la confie à Jean : « Voici ta Mère. »
Et à Marie il a ajouté : « Voici ton fils. »
On est lié à Marie dans cet ultime instant.

Station 13

Prions Marie. Elle a une puissance inégalable auprès de Dieu. Elle saura, si on la prie inlassablement, faire vaciller le cœur de son Fils.
N’aie pas peur d’égrener chaque jour ton chapelet. Méditée, cette prière a une force pas possible. Ne t’en prive pas. C’est une nourriture d’une force incalculable.
De plus, aller de temps. à autre sur les lieux où Marie nous a fait signe est, pour un chrétien source de grâces inépuisables.

14 - JÉSUS EST MIS AU TOMBEAU ET RESSUSCITE LE TROISIÈME
JOUR

Voilà le Signe qui nous sauve et donne à chaque chrétien la joie parfaite sur terre.
La Résurrection est pour nous le Signe absolu que la Croix est le passage obligé pour aller vers la lumière.
Bûche ta foi. Bûche tes certitudes. Ne mélange pas tout. Combien de jeunes, dans un ésotérisme navrant, mélangent réincarnation et Résurrection. Tout est dans le Credo. Médite-le. C’est l’écrin qui renferme le mystère de Dieu et de Son Église.
Tu es unique. Dieu t’a créé pour l’éternité. Enfermé sur terre dans ta carcasse humaine, tu dois t’en servir pour bâtir un monde d’amour.
C’est ta seule issue.
Nous sommes tous et toutes appelés, sur la terre, à témoigner de l’Amour de Dieu.
C’est dans l’Eucharistie que tu puiseras à l’infini la force du Christ offert par Amour par Son Père.
Prêtre, je ne connais pas de plus grands moments que de faire descendre le Christ dans mes mains nues.
Et de te Le donner.
Le Christ en toi, tu n’as pas une minute à perdre. Ta vie ne peut être alors que don. Ta vie d’abord.
« Le muscle que l’Église fait travailler en priorité est la langue. Ce devrait être le dernier muscle à utiliser », a dit bellement et cruellement le cardinal Daneels.
Si tu décides, le temps de la terre, de vivre le Christ en toi, tu seras l’homme ou la femme de la Passion et de la Résurrection.
Et si tu veux avoir une gueule de ressuscité, alors médite cette phrase.
Je n’en ai jamais trouvé de plus belle et de plus militante :
Station 14

Vis de telle façon qu’à ta seule façon de vivre, on pense que c’est impossible que Dieu n’existe pas.

1 réaction


13 avril 10:49, par Inès Rose Dubleumortier

Bonjour, en quelques mots : une pure merveille !

La beauté du coeur, une belle âme, la prière, nous n’avons besoin de rien d’autre pour être heureux !

"La Croix du Christ n’est pas une défaite : la Croix est amour et miséricorde." Pape François

- repondre message


 

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Communauté de paroisses Brière Saint-Nazaire
Vicaire François Renaud
Eglise catholique de Brière-Saint-Nazaire

Agenda

Dans l'Eglise

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Diocèse de Nantes

Enseignement catholique

Eglise de France

La Croix

Bonnenouvelle.fr