La Zone pastorale - Saint-Nazaire Briére
http://saint-nazaire-briere.catholique.fr/Ils-sont-venus-Ils-sont-tous-la-Retour-Sur
      "Ils sont venus.... Ils sont tous là !" Retour Sur...

"Ils sont venus.... Ils sont tous là !"
Retour Sur...

Rencontre Mission Ouvrière du 17 décembre 2016

Rencontre Mission Ouvrière
du 17 décembre 2016


C’est environ une centaine de personnes : enfants, jeunes, adultes....... qui s’est retrouvée au Carré Sainte-Anne, samedi 17 décembre dernier, au titre de la Mission Ouvrière.
Après une présentation de chaque composante (ACE, JOC, ACO, CCFD, Migrants, Chemin d’Espoir, PO, Prêtres, Religieuses, Diacres), la 1ère partie du message de Noël sur la nativité a été mimé par des enfants de l’équipe ACE de la Cité du Rocher à la Baule. Cela a été magnifique, très émouvant. On sentait que les enfants y mettaient tout leur cœur.... Ils ont tous été très applaudis.

JPEG

JPEG - 110.1 ko

La 2ème partie : « Aujourd’hui Noël se renouvelle », le diaporama (réalisé par le diocèse de Lyon) a été diffusé entrecoupé de témoignages :

« Fragile, comme les migrants .... »  :
Témoignages de Denise et Thérèse religieuses participant au "cercle du silence" à Saint-Nazaire : "Nous participons chaque mois au cercle du silence parce que c’est une forme d’action non-violente, menée par des citoyens qui refusent la déshumanisation des « sans- papiers » et la banalisation de leur enfermement.
Un tract est proposé aux passants pour les sensibiliser et les inviter à nous rejoindre.
En formant ce cercle de silence, nous voulons apporter notre contribution au travail mené sur le terrain auprès des décideurs publics par différentes associations.
Notre silence, que certains d’entre nous habitent de leurs prières, veut rejoindre les personnes en situation irrégulière, comme la famille Tatayev, ceux qui font la loi et ceux qui la font appliquer.
L’être humain n’est pas un objet. Il reste toujours une personne, membre de la famille, notre frère, notre sœur. Sa dignité ne se discute pas, elle se respecte.
Notre silence le crie et continuera de le crier....
"

« Fragile aussi comme les saisonniers"
Témoignage d’Erwan participant à la Perm saison : « La Perm saison c’est 8 jeunes chaque semaine. La perm saison est là pour aider les saisonniers sur leur droit. Les saisonniers peuvent nous voir tous les jours et les jeudis on fait une soirée crêpes. Cela leur permet de partager entre eux sur leur travail et même la soirée crêpes motive à faire venir d’autres saisonniers.
A la perm on fait du « Allez vers », on colle des affiches, on donne des tracts, des petits ou des grands flyers et on va voir les saisonniers.
La perm nous apprend la vie ensemble comme le partage, le ménage, faire à manger, respecter l’autre ; On apprend beaucoup aussi cela nous permet d’évoluer. »

« Avec l’action catholique des enfants »
Sandra responsable du club de Donges habillée en "Alice" nous a dit ce qu’est le monde merveilleux pour les enfants : « Jouer , avoir des copains, qu’il y a pas de guerre... ». Les enfants nous ont quittés ensuite pour aller faire un bricolage et partager leur merveilles.

JPEG - 135.7 ko

« Par son encyclique Loué soit tu »  :
Témoignage de Josette et Annick sur le CCFD : l’association est en dialogue permanent avec les juifs, les musulmans et les chrétiens de toutes confessions. Les missions du CCFD :
- Le CCFD refuse la fatalité et la misère
- Le CCFD laisse à chacun ses propres responsabilités. - Le CCFD investit dans la première ressource de richesse du monde : L’Humain.
Le CCFD n’a qu’un seul objectif LA SOLIDARITE INTERNATIONALE avec trois modes d’actions complémentaires :
- Des projets internationaux de développement menés avec ses partenaires locaux ( micro-crédit encouragent des structures locales)
- Des actions de sensibilisation et d’éducation au développement menées auprès du public français.
- Des plaidoyers auprès des décideurs politiques et économiques français et européens. (paradis fiscaux- multinationales).
Au niveau local, nous sommes une équipe d’environ une dizaine de personnes.
Le CCFD étant un mouvement d’Eglise, nous organisons une soirée de prières pendant le carême pour sensibiliser les chrétiens de nos paroisses. .
En conclusion : Le CCFD revendique l’accès aux droits fondamentaux pour toutes et tous.
Le CCFD combat les causes structurelles de la faim.
Le CCFD demande que toutes et tous aient un TOIT, une TERRE, un TRAVAIL.

Les fameux 3 T chers au Pape François.

« Au milieu de toutes nos querelles » :
Témoignage d’Anne-Thérèse : "J’ai fait partie, un temps de la Pastorale des Migrants. Ce souci me tient à cœur d’autant plus que je suis d’origine Algérienne, de parents convertis à leur mariage à la religion catholique.
J’ai depuis longtemps des contacts individuels avec des musulmans surtout avec des femmes que j’ai connues quand nous donnions des cours d’alphabétisation au titre de la CLCV à la cité du Rocher à la Baule avec Josette, Odile, Gisèle et d’autres. J’ai gardé des relations avec certaines et tout particulièrement avec Zahra. De temps en temps nous allons ensemble rejoindre des filles chez l’une ou l’autre à St Nazaire. Depuis quelque temps, dans ces réunions je suis la seule qui ne porte pas le voile.... ; plusieurs savent que je suis caholique, d’autres qui ne me connaissent pas me regarde d’un œil méfiant... Heureusement, il y a toujours l’une ou l’autre de mes amies qui dit « On l’a connaît." Depuis notre relation avec Zahra s’est approfondie. C’est une fille très ouverte et pratiquante. Elle a été à la Mecque et, pour cela elle a travaillé à ramasser des fraises chez Burban à la Baule.... Elle vient souvent me voir à la maison et, à l’heure de la prière, à 16 h, je lui installe un petit tapis et elle fait sa prière dans la salle à manger. C’est un honneur pour nous d’accueillir sa prière dans notre maison.
Elle a des relations depuis longtemps avec 2 filles témoins de Jéhova, elle a tenu à me les présenter. Nous avons souvent des discutions sur nos 2 religions.
Une jeune française qui travaille dans un commerce pas loin de chez nous, c’est convertie à l’Islam Elle va la voir, elles discutent ensemble du « Vrai Islam » comme dit Zahra.
C’est aussi grâce à Zahra que nous avons été, Paul et moi le 8 mai 2016 à la porte ouverte de la mosquée de St Nazaire. L’accueil était chaleureux. Il y avait des jeunes que nous avions connus à la cité de la Baule. Les responsables nous ont dit qu’ils renouvelleraient l’expérience l’année prochaine....A suivre....."

« Pour construire un monde fraternel » :
Témoignage de Sylvain membre de chemin d’espoir : "Je suis artiste plasticien, actuellement touchant le RSA.
Après un passage en prison, où entre autre je me suis converti à l’amour du Christ, j’ai pu finir ma peine en effectuant un TIG (Travail d’Intérêt Général), que j’ai choisi d’effectuer chez Emmaüs.
J’y ai découvert (et je découvre encore) un autre univers, fait d’hommes et de femmes de caractères différents, de nationalités différentes, aux parcours parfois chaotiques pour les compagnons, mais aux coeurs ouverts pour les bénévoles.
Je me suis aperçu que vivre en communauté pour des êtres humains n’allait pas forcément de soi... Moi, j’étais juste là, apportant le peu que je pouvais faire, un pauvre au service des pauvres.
En chacun d’eux, j’ai découvert le visage du Christ, qu’ils soient chrétiens, musulmans, athées, ou autres : ils sont avant tout HUMAINS.
Aujourd’hui, mon TIG est terminé, mais je continue quand je le peux, à offrir 1 ou 2 journées dans la semaine pour donner un coup de main... et à raler avec les compagnons contre les clients qui discutent sur les prix... (et oublient le but solidaire d’Emmaüs !)..."

JPEG - 152.2 ko

Ensuite, en petits groupes nous avons échangé sur ce que nous venions d’entendre et nous nous sommes partagés nous aussi une bonne nouvelle.
- Tous les témoignages nous ont montré concrètement une humanité fraternelle, de partage, de solidarité, d’accueil des autres, y compris des étrangers ou des personnes marquées par la précarité.
- Ne pas s’éteindre continuer à être des petites lumières : c’est cela espérer.
- La Paix intérieure est un travail de chaque jour. Rester humble. Respect de l’autre dans ses différences. Courage pour défendre la dignité humaine parfois à contre-courant de l’air ambiant.
- On a beaucoup parler du vivre et faire ensemble dans les témoignages. Richesse à travers la fraternité et non pas qu’au travers de l’argent uniquement.
L’importance de se connaître pour faire tomber les préjugés.
- Tous les témoignages entendus aujourd’hui sont signes d’Espérance. Noël se voit au jour le jour. Parfois en toute discrétion.
Nous retenons : « Aimer, c’est respecter l’autre dans sa liberté ». C’est important de faire partie d’un groupe et de vivre la fraternité.
- Des personnes se mobilisent pour accueillir des migrants... S’ouvrir et vivre la FRATERNITE.
- Des mineurs sans papiers font parties des équipes de la perm saison de la JOC.
- Des petits gestes ou actions qui passent inaperçu et dont on parle peu : « les collègues de travail se mobilisent pour soutenir Catherine qui a perdu la vue et ne pourra pas revenir travailler. »
- Pas de guerre, tout le monde doit être joyeux. Se rencontrer et parler de notre vie de ce qui se passe en ESAT.
- Les témoignages font du bien, on n’est pas seul, ça donne de la valeur, nous encourage dans les petites choses que nous faisons. On reçoit autant que l’on donne c’est une chance en échangeant de pouvoir s’en rendre compte.
Les modes de communication changent ! N’oublions pas les relations humaines, en face à face, qui sont tellement riches.

- et les enfants en ACE autour de leur bricolage (colorier une colombe ou un ange pour mettre autour de l’enfant Jésus et sa mère ) :

JPEG - 139.5 ko

« Mon père ce matin m’a emmené faire du vélo » « Un monde où on se respecte. » « Donner de l’amour à tout le monde, partager des bonbons. » « Le papa d’Alexis a préparé la terre pour semer et planter ; les enfants pourront jardiner. » « Un monde où il n’y a plus de pollution. » « c’est une merveille de se faire des amis » « S’amuser avec ses amis » « De les faire rigoler » « Je suis fière quand je réussi quelque chose. »
"Un club a fait une maquette représentant le monde des merveilles : il y a : une scène de musiciens, une cabane de jeux vidéo, un stade de rugby, un parc comme le parc paysager, un skate parc, un toboggan géant avec une piscine, des grands champs où on peut mettre des vaches, des chevaux, des animaux ».

Ensuite et pour ceux qui le souhaitaient, nous sommes allés vivre la célébration avec la communauté de la paroisse de Sainte-Anne.

JPEG - 117.1 ko
JPEG - 122.1 ko

Les membres de la MO ont été pleinement partie prenante de cette célébration : lecture du psaume (JOC), lecture de l’évangile par un diacre MO, des prières universelles (ACO, JOC, Religieuses), animation des chants (ACO), apports des offrandes (ACE, ACO, JOC) et lors de l’homélie nous avons pu dire ce que nous avions vécu l’après-midi.

Et enfin, plus de 50 personnes sont restées pour le pique-nique le soir, partager la bûche de Noël et échanger des cadeaux...

JPEG - 274.1 ko

Nous avons profité de ce temps de Mission Ouvrière pour remercier Georges Beillevaire, prêtre ouvrier, qui a été pendant de nombreuses année au CCMO. Georges a été pour cette instance, un veilleur et un éveilleur de chaque instant, toujours à l’écoute, bienveillant.
GRAND MERCI A LUI.

La coordonnatrice de la Mission Ouvrière
Anne-Claire GUIHARD

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Carré Sainte Anne
Carré Sainte-Anne
28,Boulevard Jean Mermoz
44600 Saint-Nazaire
 : 09 52 59 36 52
Lui écrire
Plan du lieu
Coordination de la pastorale des jeunes
■ Père:Emmanuel Mustière.
 : 06 75 94 50 86
Lui écrire
Coordination de la mission ouvrière
■ Laïque missionnée Anne-Claire Guihard
_  : 09 52 59 36 52
Lui écrire

Agenda

Rendez-vous

Dans l'Eglise

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Diocèse de Nantes

Enseignement catholique

Eglise de France

La Croix

Bonnenouvelle.fr