Paroisse Saint-Pierre de l’Océan
http://saint-nazaire-briere.catholique.fr/Les-Traditions-liees-a-Paques
        Les Traditions liées à Pâques

Les Traditions liées à Pâques

Les Cloches. Les Oeufs


Les Cloches et les Oeufs


Les cloches :

C’est le Jeudi Saint au terme de la liturgie eucharistique, le célébrant porte le « reposoir » les pains consacrés, qui seront reçus par les fidèles lors de la « messe des présanctifiés » (pré-consacrés) le Vendredi Saint.
L’autel où vient d’être célébré la Cène du Seigneur est vide et dépouillé. Devant ce reposoir eucharistique, ce sont les heures de Gethsémani (jardin des oliviers) que nous devons revivre. Les cloches sont condamnées au silence pendant trois jours en signe de deuil.
Ce n’est que dans la nuit du samedi au dimanche de Pâques qu’elles carillonnent pour annoncer la joie de la résurrection du Christ. On a dit longtemps aux enfants qu’elles revenaient chargées de friandises qu’elles déversaient dans les jardins et les prés, sur les balcons des appartements.
On pourrait et on devrait leur dire que la plus grande joie vient du Christ ressuscité.
Dans l’est de la France, pour remplacer les cloches « parties à Rome » pendant la Semaine Sainte, les enfants faisaient sonner leurs crécelles dans les rues, pour annoncer les offices.
Les enfants de chœur passaient plusieurs fois dans la journée. La première fois ils criaient : « Réveillez-vous ». La deuxième fois : « Préparez-vous ». La troisième : « Dépêchez-vous ».

Les œufs :

Bien avant l’ère chrétienne, l’œuf était déjà chargé de sens et la coutume de s’offrir des œufs au printemps est donc antérieur à la fête de Pâques. L’œuf symbolise en effet la promesse de la vie et a donc toujours été considéré comme un présent de bon augure.
Lorsque l’œuf a été associé à la fête de Pâques, le rapprochement était évident entre la promesse de vie que représente l’œuf et la résurrection du Christ qui est fêtée lors de Pâques. Par ailleurs la belle forme de l’œuf en fait un symbole de perfection.
La tradition d’offrir des œufs à Pâques vient également de l’interdiction de manger des œufs pendant la durée du carême. Les œufs pondus pendant cette période étaient alors conservés après cuisson et décorés pour être offert le jour de Pâques. Autrefois, à une époque où le chocolat était encore une denrée rare, c’était un régal d’œufs durs qui était offert aux enfants le jour de Pâques.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Communauté de paroisses Brière Saint-Nazaire
Vicaire François Renaud
Eglise catholique de Brière-Saint-Nazaire

Agenda

Dans l'Eglise

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Diocèse de Nantes

Enseignement catholique

Eglise de France

La Croix

Bonnenouvelle.fr