La Zone pastorale - Saint Nazaire Brière
https://saint-nazaire-briere.catholique.fr/Pourquoi-le-mois-d-octobre-est-il-le-mois-du-rosaire
      Pourquoi le mois d’octobre est-il le mois du rosaire ?

Pourquoi le mois d’octobre est-il le mois du rosaire ?




L’Homme Dieu...



Partout dans le monde, tous ceux qui ne sont pas redevenus un peu païens, récitent le chapelet. Dans quelques paroisses encore, et surtout dans les prieurés, on prie le chapelet en commun. Pour qui aime la Sainte Vierge, notre Maman du Ciel, rien de monotone dans la récitation des 52 Ave Maria du chapelet et 153 quand on dit trois chapelets, c’est-à-dire le Rosaire.
Nous savons bien que dans cette « vallée de larmes », au cours de notre pèlerinage terrestre, avec toutes les difficultés inhérentes qui sont là, tous les jours, nous avons besoin d’un secours d’en haut, qu’aucun médecin ou pharmacien ne peut donner. Ce secours s’appelle la grâce. Or nous savons que la Sainte Vierge Marie, par le fait qu’elle a mis au monde l’HOMME-DIEU, est médiatrice de toutes grâces. On comprend facilement que si l’on veut le Fils, il faut avoir la Mère ! D’autant plus que les quinze Mystères du Rosaire sont un résumé biblique.


Mais pourquoi au mois d’octobre ?
Les Français républicains fêtent le 14 juillet parce que c’est l’anniversaire de la prise de la Bastille à Paris en 1789, qui inaugura la Révolution française. Il est donc indispensable de rappeler un anniversaire important pour les catholiques.

Octobre 1571 :
À cette époque, la révolution protestante avait détourné l’attention des chrétiens, du péril turc. Après s’être emparé de la capitale de la Hongrie actuelle, Belgrade en 1521, la ville de Rhodes en Grèce l’année suivante, puis conquis toute la Hongrie et mis le siège devant Vienne, capitale de l’Autriche, en 1529, d’où on le repoussa heureusement, l’islam menaçait toute l’Europe ! C’est le Pape Saint Pie V qui organisa la sainte Ligue. La croisade du XVIème siècle.
Ce fût une guerre sacrée, sainte, sanctifiante et mariale. Une croisade dans la pure tradition des Souverains Pontifes. Il invita tous les princes chrétiens à s’unir et s’organiser pour arrêter cette invasion.
Mais il fallait surtout prier le chapelet et s’imposer des pénitences pour la victoire.

En savoir plus

La suite :

PDF - 78.6 ko

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Communauté de paroisses Brière Saint-Nazaire
Vicaire François Renaud
Eglise catholique de Saint-Nazaire-Brière

Agenda

Rendez-vous

Dans l'Eglise

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Diocèse de Nantes

Enseignement catholique

Eglise de France

La Croix

Bonnenouvelle.fr