La Zone pastorale - Saint Nazaire Brière
https://saint-nazaire-briere.catholique.fr/Une-centenaire-dans-notre
        Une centenaire dans notre communauté

Une centenaire dans notre communauté

"Je suis née le 5 mars 1912..."

Nous la voyons régulièrement dans notre assemblée.

Mais qui pensait que cette vieille dame, à l’allure toujours jeune est aujourd’hui une centenaire ?

Dimanche 4 mars à l’issue de la messe dominicale, le Père Hervouet souhaitait un bon anniversaire à Madame Le Fur et l’invitait à venir lire son témoignage.


Depuis son arrivée à Saint-Nazaire en 1951, Solange Le Fur, tout en s’occupant de ses quatre enfants, n’a cessé de s’impliquer dans la vie paroissiale et de se tourner vers les autres.

Aider, visiter les personnes âgées isolées, animer la résidence Jean Macé, y former des équipes qui maintenant ont pris le relais.

L’assemblée était nombreuse dimanche à écouter son témoignage

"Je veux d’abord remercier le Père Hervouet d’avoir bien voulu me donner la parole en ce jour de mon centième anniversaire.

Je voudrais aussi excuser ma nombreuse famille qui aurait aimé être près de moi aujourd’hui, mais cette rencontre familiale n’a été possible que samedi prochain en dehors de Saint-Nazaire.

Aussi j’ai voulu rendre grâce à Dieu aujourd’hui, de cette longue vie qu’Il m‘a accordée, dans cette paroisse de Saint-Nazaire, où depuis 62 ans je le rencontre et je le prie.

Je suis née à Paris le 5 mars 1912 et j’ai épousé à 21 ans Alexandre Le Fur. Mon mari étant administrateur de la France d’Outre-mer, nous sommes partis un mois après notre mariage pour l’Afrique occidentale (Sénégal, Côte d’Ivoire, Niger) où au rythme de deux ans d’Afrique six mois de congés, nous sommes restés jusqu’en 1950. A cette époque (quatre enfants nous étant nés) nous dûmes quitter l’Afrique avec regret et rentrer en France pour pourvoir à leur instruction.

C’est alors que nous nous installâmes à Saint-Nazaire, d’où mon mari était originaire.

Ce petit mot aujourd’hui ne peut être qu’un immense merci à Dieu pour toutes ces années passées en Afrique, qui m’ont ouvert les yeux et le cœur sur tous ces peuples différents du nôtre.

Et pour clore ces années africaines, il reste souvenir ineffaçable pour moi, d’avoir pu baptiser, à la demande de ses parents, dans une pauvre case de la brousse ivoirienne, un petit Joseph qui mourut peu après, petit ange noir dans notre ciel.

Et voilà donc maintenant 62 ans que j’ai essayé de répondre à l‘appel que m’adressait l’Eglise, notamment dans les mouvements qu’elle anime.

J’ai fait ce que j’ai pu, avec la certitude très nette de mon insuffisance, mais avec la conviction que Dieu pourvoirait à cette insuffisance.

Je veux remercier ici tous ceux qui m’ont aidée à fortifier ma foi et notamment tous les prêtres qui m’ont associée à leur travail dans les différents mouvements auxquels j’ai participé. Je n’oublie pas non plus ceux qui sont morts.

Alors, une fois de plus, merci mon Dieu pour tout ce que tu m’as donné de vivre à travers la préparation des enfants au catéchisme, par la catéchèse des enfants handicapés, par les différents mouvements d’Action Catholique : l’ACI, le Mouvement Chrétien des Retraités, les visites aux malades. Oui en vérité j’ai si peu donné, en regard de ce que j’ai reçu.

Je veux vous dire aussi en terminant, que comme dans toute vie humaine, les peines, les souffrances, les deuils cruels ne m’ont pas épargnée. Mais dans ces moments difficiles, j’ai toujours senti que Dieu nous donnait la force de les porter, si on la lui demandait.
Alors, encore une dernière fois, merci Seigneur, pour cette longue vie que tu m’as donnée, pour toutes les joies que tu m’a donnée de vivre, pour l‘amour de mon mari trop tôt disparu, pour l’affection de mes enfants et de tous les miens, pour l’amitié de tant d’amis.

Merci à vous tous d’avoir bien voulu m’écouter, de vous être associés à ma prière pour demander à Dieu, dans ce grand âge qui est le mien qu’Il me donne toujours de le chercher et de m’abandonner à son Amour.

Merci à tous."

Toute l’assemblée se retrouvait ensuite au Parvis pour entourer Madame Le Fur souffler ses bougies.

2 réactions


6 mars 2012 09:30

quel beau témoignage de vie et de foi !

- repondre message


 


6 mars 2012 15:01

Il est grand notre Seigneur... il nous donne de saintes figures à contempler tout près de nous ! J’ai lu avec grande émotion le témoignage de Madame Le Fur, il donne envie de crier à nos jeunes : VOYEZ COMME LA VIE EST BELLE, IL EST GRAND LE MYSTERE DE LA FOI, cette foi qui donne VIE à tout âge !

- repondre message


 

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Paroisse Saint François en Saint-Nazaire
Curé Père Bernard Hervouet


Accueil :
Pour église Saint Nazaire :
au Parvis du mardi au samedi de 10 h à 12 h et de 15 h à 18 h (à 17 h le samedi)
5 passage Henri Soulas,
44600 Saint-Nazaire
Paroisse Saint-François en Saint-Nazaire
Tél. :+33 2 40 22 93 34
- Plan d’accès


Accueil :
Pour église Sainte Anne :
à Sainte Anne de 17 h à 18 h le mardi, de 9 h 45 à 11 h 45 le mercredi, de 10 h à 12 h le samedi
28 bd Jean Mermoz,
44600 Saint-Nazaire
Paroisse Saint-François en Saint-Nazaire
Tél. : +33 2 40 53 31 95
- Plan d’accès


Accueil :
Pour église Saint Gohard,
16 bd de La Renaissance,
44600 Saint-Nazaire
Paroisse Saint-François en Saint-Nazaire
Tél. : +33 2 40 22 44 04
- Plan d’accès

Agenda

Rendez-vous

Dans l'Eglise

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Diocèse de Nantes

Enseignement catholique

Eglise de France

La Croix

Bonnenouvelle.fr